Quelles aides pour les start-up et les PME en Ile-de-France ?

Actualité - Publiée le 23/08/2017

La région Ile-de-France a récemment fait évoluer son offre en matière d’aides financières pour les petites et moyennes entreprises. 

Petit tour d’horizon concernant trois de ces aides : PM’up, Innov’up, et TP’up.

Depuis 2008, PM’up propose d’accompagner financièrement les PME pour les aider à accroître et moderniser leurs outils de production, diversifier leurs activités, mais également conquérir de nouveaux marchés. Bénéficiant d’un taux maximum de subvention de 50%, chaque PME d’au moins 5 salariés peut recevoir jusqu’à 250 000€. Plus de 1 200 projets ont déjà été soutenus depuis le lancement du dispositif, et d’ici 2018, la région entend encore aider 200 bénéficiaires pour un montant total de 32,5 millions d’euros.

Le premier appel à candidatures Innov’up a été lancé en 2016 afin de renforcer le soutien direct aux projets innovants des PME, ETI, TPE ainsi que des laboratoires de recherche. Les dépenses éligibles sont celles affectées aux moyens humains et matériels en matière de recherche, développement et innovation. A ce jour, plusieurs thématiques ont été définies prioritairement et de façon non-exclusive dont le tourisme, l’environnement, et le Smart building. Cette aide se déploie sous forme de subvention limitée à 100 000 €, mais également d’avance remboursable pouvant aller jusqu’à 1 millions d’euros.  Le nombre de bénéficiaires visés d’ici 2019 est de 400, pour un budget atteignant 20 millions d’euros.

Enfin TP’up, dernier dispositif en date, vient remplacer les aides pour les entreprises artisanales récemment supprimées. Cette aide cible donc avant tout ces dernières sans pour autant laisser de côté les autres TPE. Elle permet de recevoir une aide financière pour l’accompagnement et la modernisation des très petites entreprises (moins de 10 salariés) notamment face aux révolutions numériques et écologiques. 
Ce dispositif subventionne les investissements matériels, immatériels (acquisition d’un logiciel de traitement, refonte du site internet, etc.) ainsi que les frais de conseil et de développement à l’international (participation à des salons, recours au V.I.E, etc.). L’aide se limite à 55 000 € par an pour une même entreprise. A partir de 2017, l’objectif de la région est de subventionner 300 bénéficiaires par an, pour un montant total de 2 millions d’euros.

L’objectif de la Région Ile-de-France est clair : agir pour faire face aux difficultés économiques de l’Ile-de-France, relancer la compétitivité des ETI, PME et TPE, et relancer la dynamique de l’emploi.

<< Retour aux actualités