Les nouvelles aides régionales à l’export

Actualité - Publiée le 23/05/2017

Depuis le 1er janvier 2016, le nombre de régions en France est passé de 27 à 18, dont 13 en France métropolitaine. Cette refonte de la découpe régionale a conduit à de nouveaux dispositifs pour les entreprises, et ce dans les différentes « nouvelles » régions.

Alors que l’année 2016 a été marquée par un recul de 0.6% des exportations en France par rapport à 2015, le constat est tout autre pour les PME. En effet, pour les petites et moyennes entreprises françaises, les exportations ont augmenté de 2.1% par rapport à 2015, soit une dynamique inverse à la dynamique générale. 

Mais ces chiffres ne sont en réalité pas surprenants, car contrairement à l’idée générale, les PME françaises sont très dynamiques et hésitent de moins en moins à se lancer à l’export. Toutefois, se lancer à l’international représente un risque pour les entreprises. Et c’est pour réduire ce risque et encourager les entreprises que de nombreux dispositifs ont été mis en place au fil des années, par l’Etat (le CIPC par exemple), Bpifrance (l’Assurance prospection, la GPI…) ou encore les régions. 

Or, la refonte des régions s’avère cruciale pour les entreprises désireuses d’exporter puisque l’harmonisation des aides entre les anciennes régions (par exemple en Nouvelle Aquitaine : les anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes) peut s’avérer complexe. Cela vient du fait que les anciennes régions ont fait des choix différents dans le type d’entreprises et/ou d’actions à soutenir. 

Le temps que l’harmonisation complète des aides soit terminée, des régions comme la Bourgogne-Franche-Comté, la Nouvelle Aquitaine ou l’Occitanie ont fait le choix de conserver l’attribution de leurs aides selon l’ancien découpage. Il est donc primordial pour les entreprises souhaitant s’exporter avec un maximum de garanties de savoir de quelles aides elles pourraient bénéficier. Par exemple, dans une région où l’harmonisation des aides est déjà avancée comme en Centre-Val de Loire, le montant de l’aide à l’export peut atteindre jusqu’à 400 000€. Autre exemple : en Normandie jusqu’à 75 000 € d’aides, cumulables avec d’autres, peuvent être versées à l’entreprise.

Enfin, plusieurs régions ont déjà fixé une date à laquelle l’harmonisation de leurs aides régionales sera complète : c’est le cas pour la région Grand Est. Pour cette « nouvelle » région, c’est au 30 juin 2017 que le guide complet des aides régionales sera mis à jour. 

C’est l’occasion de rappeler aux entreprises l’importance d’anticiper leurs demandes et de bien se renseigner sur les aides disponibles dans leurs régions, car les montants sont souvent significatifs et peuvent aider à accélérer leurs projets de développement à l’international.

<< Retour aux actualités